Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Encadrement doctoral, jurys de thèse et d’habilitation

Thèses soutenues

– Alexandra Kouroutaki, « Surréalisme et peinture métaphysique dans l’art néohellénique. Le cas de la « génération artistique des années 1930 » N. Engonopoulos, G. Steris, G. Gounaro », soutenue en 2014.

– Michela Alessandrini, « L’archive du curateur comme outil révélateur de la pratique curatoriale : une méthodologie d’approche aux fins de la réactivation d’expositions », soutenue en 2020.

Thèses en cours

– François Trahais, « Collection et diffusion de l’art conceptuel en France au cours des années 1970 et 1980 », inscrite en 2010.

– Juliette Pym Caminade, « La pratique curatoriale comme médium artistique d’une nouvelle critique institutionnelle, 1975-1990 », inscrite en 2017.

– Coline Degruson, « Les écrits de François Morellet : entre théorie et pratique », inscrite en 2019.

Jurys de thèses

– Leïla Cadet : « La réappropriation de l’héritage artistique occidental par les artistes de la Figuration narrative : la citation comme instrument critique », dir. Martine Vasselin, université de Provence, 2010.

– Camille Pageard : « Utilisation et fonction de la reproduction photographique d’œuvres d’art dans les écrits sur l’art d’André Malraux. Formes et représentations de l’histoire de l’art », dir. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2011 (Président).

– Stefanie Schwabe : « Identité et mémoire : Art contemporain en RDA et dans les nouveaux Länder à partir de 1971. Lutz Dammbeck, Karla Sachse », dir. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2012.

– Barbara Turquier : « La rédemption de la ville : New York et le cinéma underground américain (1962-1975) », dir. François Brunet, université Paris VII, 2012.

– Laurence Pen : « Provincialisme et art conceptuel : l’exemple de l’art belge (1969-1974) », dir. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2013 (Président).

– Aurélie Gélis : « La participation du spectateur à l’œuvre d’art de 1950 à nos jours », dir. Pierre Sauvanet, université Bordeaux Montaigne, 2014.

– Berenice Gustavino : « La littérature sur l’art en Argentine pendant les années soixante. La crise des références étrangères et l’extension de la perspective latino-américaine », dir. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2014 (Président).

– Artémise Kampa : « Le syncrétisme esthétique de Forces nouvelles (1935-1942). Une voie pour la définition de l’identité culturelle française dans l’imaginaire de l’entre-deux-guerres », dir. Thierry Dufrêne, université Paris Nanterre, 2014.

– Rafaèle Martello : « La présence artistique française au lendemain de la seconde guerre en Italie. L’exemple de l’exposition Pittura francese d’oggi. Rome octobre 1946 », dir. Thierry Dufrêne et de Barbara Cinelli, université Paris Nanterre et università degli studi Roma Tre, 2014.

– Julie Sissia : « Regards sur les deux Allemagnes. La place de la RFA et de la RDA dans les discours sur l’art contemporain en France. 1959-1989, dir. Laurence Bertrand Dorléac, Institut d’études politiques, Paris, 2015.

– Anaïs Rolez : « La métaphysique dans la sculpture de Jean Tinguely : mécanique, contradiction et métamorphose comme principes générateurs. », dir.  Pierre-Henry Frangne, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2015.

– Stéphane Vacquier : « Rebeyrolle, Paul (1926-2005) : peintre français des ive et ve républiques », dir. Pierre Wat, université de Provence, 2015.

– Raphaël Cervera : « Figures de l’oubli : images artistiques et fabrique de la mémoire publique, du quinzième siècle à nos jours », dir. Pierre Sauvanet, université Bordeaux Montaigne, 2015.

– Hugo Daniel, « Les voies du dessin. Statut et redéfinitions du dessin dans les avant-gardes occidentales des années 1950-1960 », dir. Philippe Dagen, université Paris I Panthéon-Sorbonne, 2015.

– Frédéric Herbin : « La critique artiste des lieux culturels en France : 1967-1977 », dir. Éric de Chassey, université François Rabelais, Tours, 2016.

– Sandrine Hyacinthe, « L’École de Paris, une histoire sans histoire ? L’art à Paris de 1945 à 1980 », dir. Thierry Dufrêne, université Paris Nanterre, 2016.

– Noémi Joly, « Le groupe zero et le devenir immatériel de l’œuvre d’art à l’épreuve de la technique (1958-1968) », dir. Arnaud Pierre, université Paris-Sorbonne, 2017.

– Philippe Agostini, « Être artiste (Gérard Gasiorowski, 1964-1986). », dir. Philippe Dagen, université Paris I Panthéon-Sorbonne, 2017.

– Umut Ungan : « Langage et art contemporain. Éléments pour une analyse du discours critique : l’exemple de Germano Celant sur l’arte povera. », dir. Jean-Marie Schaeffer, EHESS, 2018.

– Anti-Danaï Spathoni : « La question du paysage abstrait dans la peinture contemporaine Cy Twombly et Gerhard Richter », dir. Pierre-Henry Frangne, 2018.

– Sophie Bélair Clément, « Rendre compte de soi au seuil de l’exposition. Entre l’impératif promotionnel et le projet éthique », dir. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2, 2018.

– Lorena Garcia Cley, « Les écrits d’artistes dans les revues d’art entre 1957 et 1967. La contribution des artistes à la configuration de l’art contemporain », dir. Jérôme Glicenstein, université Paris 8, 2019 (Président).

– Lola Lorant, « Des Nouveaux Réalistes aux États-Unis pendant la guerre froide : champ-contrechamp de part et d’autre de l’Atlantique (1958-1973) », dir. Elvan Zabunyan, université Rennes 2, 2021 (Président).

– Émilie Robert, « Les modes de l’autobiographie dans l’art conceptuel des années 1960 à nos jours, en Europe et aux États-Unis : modalités d’expression et degrés d’interprétation de l’œuvre », dir. Philippe Dagen, université Paris 1, 2022.

Jurys d’habilitation

– Emmanuelle Chérel. Dossier pour l’habilitation à diriger des recherches, réf. Jean-Marc Poinsot, université Rennes 2 Haute Bretagne, 2012.

– Maureen Murphy. Dossier pour l’habilitation à diriger des recherches, réf. Laurence Bertrand Dorléac, Institut d’études politiques, Paris, 2021.

Publicité